Nolwen Vouiller

Une anthropologue dans la jungle : risquer sa vie pour la science EP01


Cette semaine, on vous dévoile un projet spécial qui sortira en deux épisodes. En mai, nous avons fait la rencontre de Nolwen Vouiller, une doctorante au parcours atypique comme on en raffole chez Kôdô. Elle nous a proposé un projet hors du commun : transformer en podcast un corpus de lettres écrites à ses proches lors de son terrain au Népal. Des lettres touchantes, intimes et palpitantes.
En plus d'avoir lu et interprété elle-même ces lettres, elle nous a livré ses précieux enregistrements de sons de la nature, de la nuit, de la vie népalaise pour mieux vous immerger dans la jungle à ses côtés.

Le cœur de Nolwen balance, depuis toute petite, entre les animaux et les humains. Il y a l'arrêt de la viande à six ans par choix, le sauvetage de tous les petits animaux attaqués par les chats, une colère viscérale lorsqu'elle en voit blessés... Mais ce lien est trop fort, elle ne peut leur dédier sa vie, pas maintenant.

La jeune femme grandit et se dirige avec courage vers les humains -alors même qu'elle leur en veut profondément-, peut-être dans un espoir de réconciliation et avec une bonne dose de curiosité. Finalement, la voilà qui devient thérapeute, Psychomotricienne Diplômée d'Etat (Médecine Sorbonne Université), puis même Anthropologue (Université Catholique de Louvain), un comble ! Et, comme si toutes ces casquettes ne suffisaient pas, Nolwen est aussi chanteuse ! Découvrez sa musique :


Cet intérêt pour l'humain, pour ses ambivalences, depuis, ne cesse pourtant de croître. Le long de ses différents travaux universitaires, une ligne directrice apparaît alors : le corps, les émotions et les sens. Elle fait une place toute particulière au rire, omniprésent dans sa vie par ailleurs.

Extrait :

« Dans notre course, j’ai pensé furtivement : c’est remettre sa vie dans les mains d’une personne inconnue, à l’autre bout du monde... Nous voilà zigzaguant entre les camions, les taxis et les autres motos. Dépassement par la droite ou la gauche, peu importe. Pas de casque. Routes inondées. Trous, bosses, cailloux. Klaxons, pollution et nuit qui tombe. »


Aujourd'hui en doctorat d'anthropologie entre l'EHESS à Paris et L'Université de Liège en Belgique, Nolwen explore avec passion les relations complexes entre humains et animaux dans le sud-ouest du Népal, renouant ainsi aussi avec ces derniers. Ce qu'elle y découvre bouscule ses habitudes, ses perceptions et la met tout simplement aussi, en grand danger.


Lorsqu'elle voyage seule autour du monde, la jeune femme a pris l'habitude d'écrire des « lettres à ses proches », tous les 5 jours. Pour garder une trace, pour extérioriser, pour garder contact. Son terrain ethnographique au plus près du Parc national de Bardiya au Népal, durant l'été 2019, n'a pas fait exception et ce podcast en rassemble des extraits.

Extrait 2 :

« Trois jours plus tard, j’apprends que des crocodiles ont été vus... le jour de notre baignade, là où on s’est baignés. (...) On en a beaucoup ri, on a fait des plans pour savoir qui était la proie la plus idéale... Mais ce n’est peut-être pas si drôle. »

Bienvenue dans la face, souvent cachée et ô combien subjective, d'une recherche en terrain lointain :

No items found.
Télécharger la présentation pdf

Par ici la suite